Mots-clés :

Le pe rmis d'environnement du Walibi arrivant à son terme le 23 avril prochain, le parc d'attractions a introduit une demande afin de le renouveler pour 20 ans. Dans le même temps, le parc a introduit une demande pour réhabiliter la Turbine, à l'arrêt depuis 2008.

Lire l'article sur lavenir.net.



Lettre type pour répondre à l'enquête publique.


Date: …………………………………………………………..
Nom, prénom: …………………………………………………
Adresse: ……………………………………………………….

Collège communal
Place de l’Hôtel de Ville
1300 Wavre


Concerne: Enquête publique - Parc d’attraction de Walibi - demande de renouvellement du permis d’exploitation


Mesdames, Messieurs
Après avoir pris connaissance de l’étude d’incidence relative à la demande de la S.A. BELPARK pour le renouvellement du permis d’exploitation du parc Walibi, je demande que soient pris en compte les éléments suivants :
a) En matière de bruit :

 la règlementation en vigueur impose des limites de niveau de bruit Leq :
o en semaine, de 55-50-45 db(A), respectivement pour les périodes de jour (7 à 19h), de transition (19 à 22h et 6 à 7h) et de nuit (22 à 6h).
o les dimanches et jours fériés, de 50 et 45 db(A), respectivement pour la période de transition (6 à 22h) et de nuit (22 à 6h).
Je demande que cette règlementation soit strictement appliquée et qu’aucune dérogation ne soit plus accordée. Le dimanche considéré dans le permis actuel comme un jour ouvrable, avec des limites de 55 au lieu de 50 dB(A), ce n’est plus acceptable. De même pour la dérogation de 1 dB(A) pendant la période de transition, ainsi que les évènements qui bousculent la tranquillité des riverains jusque très tard la nuit.

 Si, malgré tout, ces évènements devaient être maintenus, je demande que leur nombre soit limité à dix, et non « une dizaine » comme indiqué dans la demande du permis. Je souhaite aussi que les bruits provoqués par les explosions des feux d’artifice soient limités à des niveaux raisonnables. D’année en année, les riverains ont le sentiment que les charges explosives utilisées sont de plus en plus importantes.

 les horaires d’ouverture du parc, tels que présentés dans l’étude d’incidences, ne sont pas respectés. En effet, il est courant d’entendre encore les attractions fonctionner plus d’une heure après l’heure de fermeture. Ce respect des horaires annoncés est important pour les riverains les plus proches, pour qu’ils puissent, par exemple, jouir des soirées d’été sur leur terrasse dans un minimum de quiétude. Les portes du parc doivent donc être fermées à l’heure prévue.

 Pour les jours où le parc reste ouvert après 19 heures, je demande que, à partir de cette heure, les attractions et les animations les plus bruyantes s’arrêtent, de manière à s’assurer le respect de la limite de 50 dB(A) de la période de transition.

 les cartes de bruit publiées dans l’étude d’incidence doivent être régulièrement mises à jour, de manière à pouvoir intégrer les nouvelles attractions ou animations qui se mettront en place dans les années futures. C’est pourquoi, le nouveau permis devrait exiger l’élaboration d’une nouvelle carte de bruit chaque année, sur base d’une campagne de mesures acoustiques.

 Un tubage des deux flèches de la « Turbine » est prévu dans l’étude d’incidence. Il me semble aussi indispensable d’installer un capotage autour des nacelles de la « Dalton Terror » ainsi que du « Cobra », pour surtout atténuer les cris des utilisateurs. Le « Buzzsaw » produit aussi les mêmes cris à la longue insupportables pour les riverains.

 L’étude d’incidence sous estime l’impact des nuisances sonores produites par les animations du parc. Au gré des saisons, ces animations évoluent et leur contrôle acoustique est pratiquement impossible: ce sont des annonces diverses, des concerts itinérants, de la musique diffusée pour distraire la foule, etc. Selon l’animateur aux commandes des diffuseurs, le bruit peut varier très fort. Il arrive même que, par négligence, la musique se poursuive pendant la nuit. C’est pourquoi, je souhaite qu’un système, limitant le niveau des sonorisations musicales et les interrompant automatiquement à la fermeture du parc, soit imposé par le nouveau permis. Il en va de même pour les fontaines d’eaux.

 L’isolation acoustique de « l’amphithéâtre » est actuellement insuffisante et devrait être revue. De plus, l’ouverture des portes s’effectue à la fin de chaque spectacle sans que la musique s’interrompe. Dans ce cas, pour éviter un trop grand désagrément aux riverains proches, je demande que le volume musical soit baissé et que la sortie soit aménagée avec un sas.

 Par ailleurs, je demande que l’exploitant respecte le règlement communal portant sanction de comportements inciviques, en particulier le premier paragraphe de son article 8, stipulant que :
« Il est interdit, sur tout le territoire de la commune, quelle que soit l’intensité du
bruit :
1° d’utiliser et ce, quel que soit le mode d’alimentation, des appareils tels que tondeuses
à gazon (moteur à explosion ou électrique) scies mécaniques, pompes, tronçonneuses,
appareils de pulvérisation et tous autres engins, les jours ouvrables entre 20 heures et 8
heures. Les dimanches et jours fériés, toute la journée… »
Il arrive en effet fréquemment que des tondeuses à gazon soient en fonctionnement dans le parc le dimanche tôt dans la matinée.

b) En matière de circulation routière :

 La fermeture du carrefour de la Wastinne, qui est déplorée par la majorité des riverains, risque de provoquer une augmentation du trafic de voitures dans la rue Joseph Dechamps. En effet, il est probable que nombre de clients sortant du Walibi par la rue Al’Buse et allant vers Nivelles, préfèreront prendre le raccourci à droite vers la rue Joseph Dechamps, plutôt que d’aller emprunter le giratoire du Carrefour. Il faut donc prévoir un système interdisant aux clients sortant du parc d’aller vers la rue Joseph Dechamps.

 Le gabarit de certains camions de fournisseurs du parc est souvent inadapté par rapport à la capacité de la rue Joseph Dechamps. Il est donc nécessaire d’imposer aux gros transporteurs d’accéder au parc par un autre moyen.

 Enfin, toujours pour soulager la rue Joseph Dechamps, un règlement de police devrait y interdire le parking sauvage des visiteurs du parc.

c) En matière de sécurité et d’environnement :

 l’étude d’incidence fait état d’un réservoir de stockage de 10.000 litres de chlore avec bac tampon de 300 litres, ainsi que de multiples réservoirs de carburant (fuel, gaz). Les quantités de tous ces produits sont suffisamment importantes que pour classer le parc Walibi comme entreprise SEVESO, seuil bas.

 Par ailleurs, les cuves de mazout sont à simple paroi et enterrées. L’étude d’incidence relève ce point et suggère de placer des cuves à double paroi avec un système anti débordement et contrôle des fuites. Il s’agit en effet d’un élément sensible de sécurité environnementale qui devrait être intégré dans le nouveau permis.

 De même, l’étude d’incidences recommande de déchlorer les eaux de vidange de l’Aqualibi qui seraient rejetées dans la Dyle. Pour la protection de la biodiversité dans la rivière, ce point devrait aussi faire partie des conditions d’exploitation du nouveau permis.

 Concernant la couverture végétale, le permis doit imposer à l’exploitant un programme de replantation d’arbres afin de compenser les (trop) nombreux abattages durant la saison 2010, ainsi qu’un plan de curage et d’entretien des fossés de drainage, afin d’éviter la montée des eaux dans les jardins bordant la limite sud du parc.

 Enfin, comme recommandé dans l’étude d’incidences, les engins de grande hauteur doivent mieux s’intégrer dans le site de la vallée, en évitant les couleurs vives et en utilisant des teintes sobres en harmonie avec le paysage.



d) En matière de concertation et de dialogue avec la direction du parc :

 Je demande que soit gardée la composition et la mission du Comité d’accompagnement, tel qu’il fut mis en place suite à l’arrêté du Gouvernement wallon du 21 mars 2002.

Vous remerciant d’avance pour la bonne attention que vous apporterez à ce courrier, veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.


Signature :

Nom :

 

Articles portant sur des thèmes similaires :

Répondre à cet article