Mots-clés : ,

Pour les habitants de la rue Joseph Dechamps, quel soulagement de ne plus entendre les cris hystériques et le vacarme d’une attraction construite dans le fond de leur jardin, générant 95 dB(A), et sans aucun permis.

Depuis, grâce au combat des riverains, la situation s’est améliorée par l’installation de dispositifs anti-bruits plus ou moins efficaces et, aujourd’hui, par la fermeture du Sirocco. Celle-ci sera-t-elle définitive ? Rien n’est moins sûr. Gageons cependant que l’exploitant et les autorités communales réfléchiront à deux fois avant d’envisager l’installation d’une nouvelle attraction aussi près des maisons.

Articles portant sur des thèmes similaires :

Répondre à cet article